Comme un journal de bord composé de dessins, Ettore Scola bien avant sa carrière de cinéaste esquissé déjà ses observations sur le papier. Toujours à l’encre de Chine. Quelques-uns de ses croquis sont exposés jusqu’au 28 juillet 2012 à la galerie Catherine Houard à Paris.

cinecitta