C’est la nature qui marque le plus ceux qui visitent pour la première fois Vancouver et sa région. Une nature omniprésente tant en ville qu’à l’extérieur. Stanley Park, emblème phare de cette nature reine se situe en plein cœur de Vancouver. Avec ses 404,9 hectares, il est le troisième plus grands parcs urbains d’Amérique du Nord. Proche du centre-ville et de ses gratte-ciels mais aussi de l’océan Pacifique avec le seawall et tourné vers les montagnes notamment Grousse Mountain, Stanley Park résume à lui seul la richesse de l’ouest canadien. A pied, à vélo ou en kayak, l’immensité de ce parc et sa beauté peuvent s’apprécier par de nombreux moyens de locomotion ! Ce poumon vert rassemble également l’Aquarium de Vancouver ainsi qu’une série majestueuse de totems amérindiens, ces derniers dont l’histoire est liée de façon organique à la ville et à la province. En traversant le magnifique Lions Gate Bridge qui relie Vancouver aux villes de North et de West Vancouver et en prenant la direction de la ville de Squamish, Whytecliff Park abrite une jolie plage à l’abri de la foule, ainsi qu’un parc donnant sur une falaise avec une vue à couper le souffle et doté d’une nature qui peut faire penser à la Corse.

Découvrir l’histoire des peuples amérindiens


Pour les amateurs d’art et d’histoire, le Musée d’Anthropologie installé au cœur du gigantesque campus de l’université UBC (University of British Columbia) permet de découvrir l’histoire mais aussi la vie contemporaine des Amérindiens du Canada. Dotées d’un passé riche, souvent dramatique, les différentes communautés indigènes sont à découvrir impérativement lors d’un voyage dans cette région d’Amérique du Nord. Totems, canoës, arches, sculptures contant les traditions des « Premières Nations » suscitent l’admiration et la curiosité du voyageur mais aussi de nombreux locaux.

Divisée en quartiers bien distinctes, la ville de Vancouver peut être arpentée facilement à pieds, à vélo ou en transports en commun (bus, seabus et métro). Parmi les quartiers les plus en vogue, Kitsilano rassemble une population jeune et décontractée très West Coast, de nombreux restaurants, boutiques et supermarchés bio autour de la quatrième rue ouest (W 4th Avenue). Vanier Park et Kits Beach sont incontournables, sans oublier son immense piscine découverte : parfait pour faire un plongeon dans l’eau salée tout en admirant l’océan et English Bay…

Déambuler au centre-ville permet également de découvrir l’architecture urbaine et colorée de la ville, influencée par différentes communautés (Asiatique, Indienne...). Parmi les symboles de la ville, l’immeuble Woodward avec un énorme « W » à ses pieds, allie métal couleur ambre et des formes florales. Plus loin, le quartier chinois, l’un des plus anciens d’Amérique du Nord, dont l’entrée est marquée par une porte aux couleurs de la Chine, vaut également le détour pour ses marchés animés mais aussi pour le magnifique jardin classique Dr Sun Yat-sen. De quoi s’évader en faisant seulement quelques pas…

Quelques photos supplémentaires sur mon compte Flickr.