Création du réalisateur anglais Stephen Frears, Philomina interprétée par Judi Dench trace le portrait d’une femme face à l'institution catholique. Au début des années 1950, Philomena tombe enceinte. Rejetée par sa famille, la jeune fille est envoyée dans un couvent pour accoucher. Elle y restera quelques années avec son fils Anthony qu’elle ne pourra voir qu’une heure par jour. A l’âge de trois ans, et sans l’autorisation de Philomina, l’enfant est donné à l’adoption à une famille américaine. Cinquante ans plus tard, Philomina rencontre Martin Sixsmith, journaliste désenchanté, avec qui elle partira sur les traces de son fils disparus.

Simplicité et sincéritéphilomena-stephen-frears

Avec tact et humour, Stephen Frears aborde un sujet lourd, celui du rôle qu’a joué l’Eglise catholique en Irlande : un rôle d’instigateur durant lequel des jeunes femmes périssaient en couche ou étaient dépossédées de leurs enfants. Corvéable à merci et humiliée, Philomena interprétée par la merveilleuse Judi Dench, prouve avec simplicité et sincérité qu’elle a su pardonné à ceux qui lui ont enlevé une partie d’elle-même, son fils. Dans ce film, Frears relate une histoire très intime avec subtilité et sensibilité en évitant tout effet larmoyant. Les acteurs, dont Steve Coogan (Martin Sixsmith) apportent sobriété et candeur à un sujet douloureux.