Lancée sur la chaîne américaine ABC en avril 2012, Scandal a été créée par la talentueuse scénariste Shonda Rimes, a qui l’on doit aussi la série Grey’s Anatomy. Scandal décrit de façon brillante et intense la vie d’un cabinet spécialisé dans la gestion de crise dirigé par Olivia Pope, interprétée par l’excellente Kerry Washington.

La jeune femme a bâti sa réputation sur sa participation à l’équipe de campagne du Président républicain élu, Fitzgerald Grant et s’est entourée d’une équipe au parcours hétérogène composée de Huck, hacker et ancien espion ; Harrison Wright, avocat au passé judiciaire trouble ; Abby Whelan, enquêtrice et ancienne femme battue et Quinn Perkins, dernière recrue à la double identité.

Les coulisses du pouvoirscandal

Dès la première saison, extrêmement courte et intense avec uniquement sept épisodes, Scandal entraîne le spectateur dans les coulisses du pouvoir où apparence et manipulation sont au cœur des préoccupations. De plus, cette série nous permet de nous questionner également sur ce qui est acceptable ou pas en temps de crise, sur ce qui est moralement convenable et sur les limites de certaines relations. En bref, si la fin justifie les moyens.

Brillamment interprétée et écrit, Scandal continue sa route avec une saison deux très dense, toujours précédée d’une odeur de scandale, quoique enchainant (trop ?) les situations de marivaudage …

Voici une interview de Kerry Washington (Olivia Pope dans la série) sur le plateau du Ellen Show :